forex trading logo
French (Fr)English (United Kingdom)

Newsletter

Identification



Home
PDF Print E-mail
Friday, 17 June 2011 18:26

 

Le dialogue interculturel,  un  passage obligé  pour une Europe multiculturelle.

Le Forum d’Istanbul s’est tenu du 24 au 26 mars 2011  à Istanbul en Turquie et s’est penché sur les  rôles pour les ONG  dans les nouveaux défis multiculturels qui se posent à l’Europe.

Co-habiter a été présente et a participé à l’atelier 2 «  Identité et l’Autre : le rôle de l’éducation interculturelle.» Elle a fait trois propositions: lancer un appel aux partis politiques pour plus de culture et de soutien au dialogue interculturel, favoriser la formation des jeunes au dialogue interculturel et  donner plus de moyens aux acteurs de la société civile y compris les groupes de migrants qui s’engagent pour une société multiculturelle aux valeurs communes.

La diversité culturelle a toujours été une réalité dans le Vieux Continent. Depuis la nuit des temps,  différentes cultures, langues et religions cohabitent en son sein, que ce soit au niveau local, national et continental. Cette multiculturalité ne nourrit aujourd’hui de la mondialisation et de la migration, et pose logiquement de grands défis.

Comment répondre à ces défis ?  Par  des «  ghettos culturels » dans lesquels vivent les communautés culturelles séparées ou «caractérisées au mieux par la coexistence de majorités et de minorités aux droits et responsabilités différenciés, vaguement reliées entre elles par l’ignorance

mutuelle et les stéréotypes ? » (Le Livre blanc sur le dialogue interculturel)
Le Conseil de l’Europe donne la meilleure réponse, celle d’une société européenne dans laquelle vivent différentes cultures qui s’identifient aux valeurs universelles de la démocratie, des droits de l’homme  et des règles de droit.
Pour y arriver, un passage obligé par le dialogue interculturel s’impose parce qu’ « Il nous sert, d’une part, à prévenir les clivages ethniques, religieux, linguistiques et culturels. » (Le Livre blanc sur le dialogue interculturel)
C’est justement dans le souci de « donner une dimension société civile à la mise en œuvre du Livre blanc »,  de mettre en lumière les nouveaux défis multiculturels qui se posent aux sociétés européennes et de développer une boîte à outils pour la pratique du dialogue interculturel que ce Forum a été organisé.

Le cadre qui a abrité  la rencontre est révélateur de cette multiculturalité sans cesse renforcée en Europe mais également  du challenge qu’elle pose : Istanbul, la ville fascinante de plus de 16 million d’habitants, patrimoine mondial de l’Unesco, la  « Nouvelle Rome » fondée sur ses sept collines et avec ses deux rives, Rive européenne et Rive asiatique ; Istanbul, la ville au centre des religions chrétiennes et musulmanes, la ville où les minorités religieuses chiites trouvent leur place, la ville qui accueille la communauté juive la plus importante de Turquie, la ville des minorités arméniennes.

Cette ville fascinante aux mille merveilles plante le décor d’un Forum riche en rencontres, en échanges, en qualité d’information, de formation et d’inputs pour l’œuvre à l’établissement du dialogue interculturel au sein de l’Europe et de ces pays voisins.
De riches contributions ont été apportées  par les différents participants et permettront certainement de poursuivre l’exécution de véritables actions en faveur du multiculturalisme. 
Notre association pour sa part a avancé trois propositions: le soutien au dialogue interculturel par les partis politiquespour éviter les clivages entre les cultures de base et les cultures d’apport, ainsi qu’entre la population locale et migrante, la formation des jeunes pour leur donner les outils de s’approprier du dialogue interculturel, de le vivre et de le partager et l’octroi davantage de moyens d’action aux associations dans leur globalité avec une attention particulière aux groupes de migrants.

 

CO-HABITER continuera à s’engager fortement pour la mise en œuvre du Livre blanc en favorisant notamment un cadre d’apprentissage et de formation des jeunes à l’échange « inter-cultures» et au  partage d’une identité commune, celle des valeurs universelles d’égalité, de respect et de droits.

Nous-nous félicitons de ce Forum et espérons qu’il se perpétue.

 

 

CO-HABITER, Lausanne , le 2 mars 2011

 


Site réalisé par CO-HABITER. Tous droits réservés.